Jeudi 22 septembre 2022 à 20h

RELAXE
d’Audrey Ginestet – Documentaire, France, 2022, 92 minutes
Cela fait dix ans que Manon est inculpée dans « l’affaire Tarnac », accusée avec huit autres personnes d’avoir participé à une entreprise terroriste pour des sabotages sur des lignes TGV. À l’approche du procès, je prends ma caméra et rejoins le groupe de femmes qui aide Manon à préparer sa défense.

Précédé de

GARDÉE À VUE
d’Emilie Rolquin – Animation, documentaire, France, 2020, 3’18

BAT : QUAND L’ÉTATRAILLE
Avec Audrey Ginestet, réalisatrice du film (sous réserve), David Dufresne, écrivain et réalisateur, Vanessa Codaccioni, sociologue et politiste, et peut-être l’une des protagonistes
Le titre du film annonce son dénouement et la fin d’un emballement voire d’un fiasco judiciaire qui s’est étendu sur dix ans sous le nom de « l’affaire Tarnac ». Neuf personnes, présentées comme des « anarcho-autonomes d’ultra gauche » dans les médias, sont accusées d’avoir participé à une entreprise terroriste de sabotages
sur des lignes TGV. À la suite de ces événements, une machine judiciaire qui s’apparente au rouage d’un appareil étatique aveugle et paranoïaque se met en place. L’État se crée alors un « ennemi intérieur », agitant le spectre d’Action Directe. Mais finalement , qui terrorise qui ? Comment la séparation des pouvoirs, fondement démocratique, a-telle pu être bafouée à ce point ? Que dit cette affaire de nos systèmes politico-judiciaire et médiatique ?