Jeudi 3 octobre 2019 à 20h


Profession journaliste
de Julien Després – Documentaire, France, 2012, 72 minutes
Dans ce film, des journalistes de tous horizons s’expriment sur leur métier et l’état de leur profession : la précarité et la rapidité du traitement de l’information font d’eux « des ouvriers dans des usines modernes », « ils ne sont pas là pour réfléchir »

Court-métrage d’Acrimed

Marche arrière
de Ayce Kartal – Animation, France, Turquie, 2014, 4 minutes

Débat :
Travailler dans la presse, travailler sous pression(s)
Avec Julien Brygo, journaliste, Edwy Plenel, journaliste, Mediapart, Claire Blandin, professeure en sciences de l’information et de la communication à l’université Paris 13

Perte de crédibilité, confiance du public en berne, la presse et les médias incarnent-ils toujours ce fameux quatrième pouvoir ? Il semble loin le temps de la presse de résistance incarnée par Camus dans Combat. La détérioration des conditions de travail des journalistes va de pair avec celle de la qualité de l’information. C’est le temps des bâtons dans les roues et du harcèlement : convocation par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) de journalistes ayant couvert l’affaire Benalla, surveillance du journal Fakir par le groupe LVMH, etc. Les responsables de cette situation : les quelques milliardaires qui, en France, en particulier, détiennent la plupart des grands médias. Et l’État aussi qui laisse sciemment ce hold-up pourrir la liberté d’expression, puisque cela joue en sa faveur. Ce sont aujourd’hui les relations publiques, la communication et la publicité qui ont pris le pas sur l’information. Alors ? Le métier de journaliste a-t-il encore un sens et de l’avenir ? Les médias indépendants, alternatifs qui peinent souvent à assurer leur financement, sont-ils capables à eux seuls d’infléchir cette situation ?