Jeudi 20 septembre 2018 à 20h

au cinéma Les 5 Caumartin, 101 rue St Lazare, Paris 9e

Usines Universités Union
Collectif – Documentaire, France, 1976, 63 minutes
Document brut et rare, ce film reflète l’état d’esprit animant les Beaux-Arts en 1968 : manifestations, assemblées générales d’étudiants, ateliers de création d’affiches (la première avait pour slogan : "U-sines, U-niversités, U-nion").
NOTE : L’ayant-droit est inconnu. Le festival s’engage, s’il se fait connaître, à régler les droits.

Précédé de :
La 6e face du Pentagone
de Chris Marker et François Reichenbach – Documentaire, France, 1968, 27 minutes
Le 21 octobre 1967, 100 000 personnes marchent pacifiquement sur le Pentagone, en opposition à la guerre du Vietnam.

L’art délicat de la matraque
de Jean-Gabriel Périot – Documentaire, France, 2009, 4 mn
De l’art sensible des policiers en milieux hostiles.

Débat :
1968 : l’imagination au pouvoir ! 2018 : mobilisation au placard ?
Avec Danielle Tartakowsky, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris 8, spécialiste des mouvements sociaux, Sophie Béroud, politiste (université Lyon 2), membre d’Attac, co-directrice de Changer le monde, changer sa vie, Enquête sur les militantes et les militants des années 1968 en France

1968 : il y a cinquante ans, la France était ébranlée par les événements du mois de mai. Pendant des semaines, la mobilisation des étudiants et des ouvriers a été extrêmement forte, paralysant le pays.
2018 : le gouvernement d’Emmanuel Macron déroule son programme de réformes ultra libérales quasiment sans opposition : l’opinion publique a ignoré le grand mouvement étudiant, elle n’a pas davantage soutenu la mobilisation des cheminots contre la réforme de la SNCF, les manifestations ont peu rassemblé.
Alors que les politiques d’austérité détruisent ce qu’il reste de solidarité nationale et de protection sociale, des résistances peuvent-elles encore triompher ? Un nouveau « Mai 68 » est-il possible ?