Dimanche 2 octobre 2016 à 17h15

Le nœud cravate
de Jean-François Lévesque – Film d’animation, Canada, 2008, 12 minutes
Employé dévoué à sa tâche, leurré par des patrons imbus de pouvoir, Valentin lutte contre l’absurdité avec toute la force de ses espérances.
- 

- 
Entrée du personnel
de Manuela Fresil – Documentaire, France, 2011, 59 minutes
L’abattoir est loin de tout, tout au bout de la zone industrielle.
Au début, on pense qu’on ne va pas rester. Mais on change seulement de poste, de service. On veut une vie normale. Une maison a été achetée, des enfants sont nés. On s’obstine, on s’arc-boute. On a mal le jour, on a mal la nuit, on a mal tout le temps. On tient quand même, jusqu’au jour où l’on ne tient plus. C’est les articulations qui lâchent. Les nerfs qui lâchent.
Alors l’usine vous licencie.
À moins qu’entre temps on ne soit passé chef, et que l’on impose maintenant aux autres ce que l’on ne supportait plus soi-même. Mais on peut aussi choisir de refuser cela.
- 


- 
Débat : Y a-t-il une vie après le salariat ?
Avec Stéphane Simard-Fernandez, membre du Conseil d’Administration de Réseau Salariat, Noémie de Grenier, co-directrice générale de Coopaname, Angelika Gross, membre du Mouvement Français pour un Revenu de Base (MFRB)
Souffrance au travail, exploitation, déshumanisation, maltraitance, harcèlement, management par la peur… Salariat rime plus souvent avec asservissement qu’avec épanouissement. Aujourd’hui, l’automatisation réduit les besoins en personnel, et avec le développement du chômage massif, des contrats précaires, de l’intérim, de la sous-traitance, de l’auto-entreprenariat, le salariat tel qu’on l’a connu sera peut-être bientôt plus l’exception. Cela pourrait conduire à une « ubérisation » de la société dont on devine déjà les effets pervers. Mais cela pourrait aussi être pour le meilleur avec une autre forme de redistribution des richesses : revenu inconditionnel, salaire à vie… Les activités humaines ont plus de la valeur que celle que le marché leur accorde. Nous pourrions ainsi nous demander à quoi nous voulons réellement travailler.

À l’issue de la séance vers 19h30, venez partager le pot de clôture !